GALERIE IN)(BETWEEN, 39 RUE CHAPON, 75003 PARIS



La galerie, spécialisée dans la photographie japonaise contemporaine, se déploie sur 2 niveaux et l’essentiel de la soirée s’y déroule au sous-sol en nous obligeant à parcourir l’exposition dans sa totalité avant d’atteindre un buffet inégal. Les boissons (vins japonais rouges et blancs, saké) très correctes sont servies dans de vulgaires gobelets de plastique. Des plateaux de sushis maki jouxtent maladroitement quelques rondelles de saucisson, corbeilles de chips, dés de gruyère, ou paquets de chewing gum. La profusion et le rythme du ravitaillement en makis relèvent plus du buffet à volonté que de la délicate attention. L’unique surprise surviendra finalement en découvrant, à l’écart du buffet principal, un assortiment savoureux de lamelles de viandes séchées (élan, autruche, antilope), qui reste étonnamment délaissé par les convives. Le service est enjoué malgré la chaleur étouffante au sous-sol, les discussions se pratiquent en langue anglaise. Apparente convivialité.
(accès avec google maps)

ESPACE DE L'AFIAC, 6 PLACE DU FOUR, 81500 FIAC



Beaucoup de monde. Le lieu d'exposition est de type white cube et a la particularité d'héberger une agence postale parmi les œuvres de sa collection permanente, ce qui est bien pratique si l'on veut utiliser un des services proposés par la Poste à travers ses 17 192 points de contacts (courrier, colis, produits bancaires, assurance, téléphonie mobile...etc). Les discours sont à l'heure mais très longs. Pas moins de sept personnes, et presque toutes commencent par ''je ne serai pas long'' ou bien ''tout vient d'être dit et je n'en rajouterai pas'', ce qui est toujours de mauvaise augure. On croit enfin que c'est fini, et voilà qu'un des artistes ânonne lui aussi son discours! C'est un peu hébété que l'on s'approchera du buffet très correct (canapés au saumon, carrés de pizzas, cakes aux olives ..) et que l'on ira au bar prendre un peu de punch dans un gobelet en plastique (un bar-tapas sans tapas, une autre particularité du village). L'ambiance est chaleureuse et les conversations amicales.
(accès avec google maps)

LA CUISINE - CENTRE D’ART ET DE DESIGN, ESPLANADE DU CHÂTEAU, 82800 NÈGREPELISSE

Les ruines d'un château du XIIIème siècle ont été élégamment transformées en centre d'art par RCR Arquitectes (Prix Pritzker peu de temps après ce projet). Pierres, acier et eau. Le buffet aura lieu dans la vaste cour intérieure du château et dans la cuisine expérimentale. On ne verra donc pas l'exposition. Mais d'abord, les discours. On les écoutera assis car ils sont assez longs mais drôles (il y a dans la cour des chaises, des bancs, des gradins, un canapé). Une quinzaine de personnes face au public. Toutes ne parleront pas. Certaines commencent à parler, s'arrêtent. D'autres parlent d'autre chose. D'autres refusent de parler. On passe ensuite à l'excellent buffet. On va d'une saveur à l'autre sans reconnaître forcément tous les ingrédients. Dans la cuisine, posés un peu partout, on trouve le goût de la forêt avec une mousse dans des coquilles d'escargot. Le goût végétal avec des raviolis et des herbes dans des petits paniers en bambou. Un goût plus animal avec des petites feuilles dispersées par-ci, par-là. Dans un coin de la cour, goût océan avec des petites portions de poisson posées sur des cailloux blancs (eux-mêmes posés sur des pierres du moyen-âge venant du château). On appréciera le côteaux-du-quercy rouge, souple et charnu, aux arômes de fruits mûrs. Il y a aussi du rosé et de l'eau de verveine. Verres à pied, bien sûr. Si on a encore faim, on prendra une assiette au food-truck andalou à l'extérieur (on remarquera le très bon chorizo artisanal qui vient directement de là-bas). On pourra danser en fin de soirée. Très sympathique.
(accès avec google maps)


LE BEL ORDINAIRE, ESPACE D’ART CONTEMPORAIN, LES ABATTOIRS, ALLÉE MONTESQUIEU, 64140 BILLÈRE



Beaucoup de monde. On attendra plus d'une heure à cause d'un élu inter-municipal qui visite l'exposition! Ou comment se rendre impopulaire. Nous lui conseillerons le stage ''Optimiser son image lors d'un vernissage'' proposé par Auguste Legrand Consulting. A part cela, le buffet est bien mais peu nourrissant: un assemblage réussi de fruits (frais et secs), de confiseries (Carambar, Haribo..) et de quelques légumes disposés sur une grande table pour évoquer un paysage. Vins corrects. Verres. Ambiance sympathique.
(accès avec google maps)

LIBRAIRIE L'ESCAMPETTE, 10 RUE DES CORDELIERS, 64000 PAU

On a déplacé quelques livres pour faire une petite place au buffet: quatre ou cinq jattes (charcuteries, fromages, raisins ..) et trois bouteilles. Personne n'y touche. Très peu de monde. Ambiance proche du recueillement.
(accès avec google maps)

ATELIER 20, 20 RUE DES PYRÉNÉES, 65000 TARBES



Le lieu d'exposition, clair et élégant, se trouve au second étage d'une belle maison bigourdane. Beaux parquets et cheminées. Une galerie permet une vue plongeante sur un agréable petit jardin avec érable du Japon, fontaine, azalées. Comme le vernissage a lieu l'après-midi, on aura un assortiment de petits gâteaux très corrects (madeleines, financiers, congolais ..), du raisin blanc, des jus de fruits et du vin blanc. Manquent le thé et le café. Conversations amicales.
(accès avec google maps)

SALLE D'EXPOSITIONS MUNICIPALE, 2 RUE PYRÉNÉES, 65690 BARBAZAN-DEBAT



Le lieu d'exposition est sans grand charme. Mais il y a un vaste parking gratuit tout près. Les discours sont à l'heure et très brefs. On passe donc au buffet sans perdre de temps. On appréciera les plateaux de charcuteries et de fromages et le madiran. Le tout très correct. Un dessert n'aurait pas été inutile. Gobelets en plastique et nappe en papier. Les conversations sont enjouées.
(accès avec google maps)

MUSÉE MASSEY, RUE ACHILLE JUBINAL, 65000 TARBES



L'exposition se répartit sur trois lieux. Deux lieux sont rapidement fermés. Le public se dirige donc vers le buffet, au rez-de-chaussée du Musée Massey (on remarquera que, sur ce point, les organisateurs ont pleinement respecté les préceptes de notre guide). Placide Massey, né à Tarbes en 1777, fut un grand botaniste du début du 19ème siècle. Il fit don de son magnifique jardin et de sa villa à sa ville natale. La villa fut transformée en musée des hussards et des beaux-arts et porte son nom. Le buffet est juste en face de l'entrée mais il ne sera ouvert qu'après un long moment. Il faudra aller à l'étage où sont les œuvres. Les discours durent un bon quart d'heure. À noter: un des discours commence en anglais et se termine en espagnol. Le buffet est très correct (salade de lentilles, dips de légumes et sauces, charcuteries, fromages, fruits, tarte aux pommes, vins rouge et blanc, jus de fruits). Service professionnel. Les conversations sont assez enjouées.
(accès avec google maps)

ASSOCIATION AFIAC, LE VILLAGE , 81220 TEYSSODE

Après des discours assez brefs devant la mairie, on se dirigera vers le parc d'une belle maison en pierre, tout près de là. Magnifique vue sur un agreste paysage de bois et de collines. De par son aspect, le buffet fait penser à un paysage. Vaste étendues vallonnées de semoule et boulghour, petites collines en pain de campagne, pic en cantal vieux. La semoule est colorée avec de la menthe, de la tomate ... Tout cela sur une grande table rectangulaire et posé sur une magnifique couverture de survie jaune brillant. Après la vue, le goût, mais nous fûmes admonestés par l'artiste car il fallait attendre! (quoi? On se le demande. Sur le coup de l'émotion, nous titubâmes jusqu'à une superbe cave moyenâgeuse et voûtée où nous aperçûmes la seule œuvre visible dans le village; les autres étant dispersées quelque part dans la campagne environnante). Un peu plus tard, le public pût goûter et fut bien déçu car cela n'avait pratiquement aucune saveur (hormis le cantal qui était immangeable). Restait le vin, correct et en quantité. L'ambiance était assez enjouée. Les déçus du buffet pouvaient aller à la buvette installée près de la mairie. Huîtres et vin blanc pour une somme modique.
(accès avec google maps)

ESPACE D'ART CONTEMPORAIN LES CARMES, 19 RUE DES CARMES, 09100 PAMIERS

Un public d’habitués ponctuels, des «fidèles au poste». La galerie se répartit sur trois petits espaces d’exposition autour d’une cour intérieure et procure un sentiment agréable de calme (et aussi de sécurité, puisque les locaux de la police municipale sont à deux pas). Nous profitons de deux buffets distincts mais éloignés : à l’intérieur les boissons (vins et jus de fruits) servies dans des coupes en plastique. À l’extérieur, dans la courette, quelques victuailles. Ce qui n’est pas très pratique. Le service est courtois mais sans convivialité malgré des quiches maison et du saucisson de pays. À noter la présence de toilettes très bien indiquées dans la cour. Ambiance feutrée, sans joie apparente. Le public s'intéresse trop à «Matières et Transparences».
(accès avec google maps)

CENTRE ALBERT CAMUS, PLACE DE LA MAIRIE, 65600 SÉMÉAC

Le buffet est dans le hall d'entrée. Après des discours à l'heure mais un peu longs, on s'approchera du buffet simple et correct. Vin rouge du pays et muscat de Frontignan, jus de fruits (le jus de pomme étant bizarrement ostracisé par les responsables du service, sinon très sympathiques), saucisse sèche, pain de campagne, raisins ... Chants bigourdans et accordéon. Ambiance chaleureuse.
(accès avec google maps)

OMNIBUS, LABORATOIRE DE PROPOSITIONS ARTISTIQUES CONTEMPORAINES, 29 AVENUE BERTRAND BARÈRE, 65000 TARBES



Le lieu est sobre et moderne. Beaucoup de monde. Buffet maison sur le thème des nuages d'où diverses mousses (au fromage blanc, asperges hors-saison, miel, saumon ..) toutes excellentes et très légères. Meringues à la française moelleuses et pas trop sucrées. Faugères et pacherenc très corrects. Ambiance sympathique.
(accès avec google maps)

FESTIVAL MANIFESTO, PLACE SAINT-PIERRE, 31000 TOULOUSE.

Une quinzaine de containers encerclent la place. Ils sont régulièrement espacés, il y a des photos dedans. La météo est clémente. Après un discours municipal format A4 police Arial corps 18, les nombreux festivaliers se précipitent avec intérêt vers des photos aimantées aux parois ondulées des containers. Pas de buffet, mais 2 food-trucks et une buvette avec gobelets consignés. L’unique intérêt de cette soirée d’ouverture est donc malheureusement payant. Public en grande majorité constitué de photographes. Comme dans beaucoup de festivals, ils boivent de la bière et critiquent les expositions qu’ils n’ont pas visitées. L’ambiance est paradoxalement chaleureuse.
(accès avec google maps)

MUNKERUPHUS, MUNKERUP STANDVEJ 78, 3120 DRONNINGMØLLE

Une grande maison construite en 1916 à l'architecture influencée par l'Art and Craft américain. Le jardin est très agréable, avec une jolie vue sur le détroit et la Suède. Le buffet est à l'extérieur. Discours brefs et en danois, beaucoup de monde. Le champagne est correct et en quantité, coupes, cacahuètes et raisins blancs.
(accès avec google maps)