CHRISTIAN BERST ART BRUT, 3, 5 ET 6 PASSAGE DES GRAVILLIERS, 75003 PARIS

Deux espaces. On évitera le plus petit, sans buffet et bondé. L'autre est du style proto-industriel rénové (une ancienne ferronnerie). Bouquets et ameublement sobres et chics. Dans une petite salle annexe un serveur dispense un bourgogne blanc très correct. Verres à vin. Rien à manger. Le public s'intéresse à l'exposition. (0 cacahuète)  

OCTOPUS, 70 RUE DES GRAVILLIERS, 75003 PARIS

Le nombreux public assez jeune se tient verre en main devant la galerie. On ira rapidement au fond de la galerie où une espèce de petit bar a été installée avec barman et mini-comptoir. On s'y confectionnera un Picon-bière. Il y a aussi du vin. Verres. Rien à manger. Ambiance assez festive.
(accès avec google maps)


LA GAÎTÉ LYRIQUE, 3BIS RUE PAPIN, 75003 PARIS

Bâtiment de style Napoléon III. Il faudra s'inscrire à l'avance ou faire croire à l'accueil que l'on est inscrit. On reçoit deux jetons pour des boissons gratuites dont un excellent vin d'Arnaud Combier, le Mâcon-Vinzelles ( robe jaune paille brillante et nez fin sur la pomme rôtie avec des notes toastées). Les petits plats libanais, assez corrects, sont payants. L'exposition est quelque part derrière. Les plus courageux essaieront ensuite d'aller au buffet en lien avec Arte; on peut passer facilement le contrôle mais il faut assister à une projection interminable. Ensuite, bon champagne et canapés moyens.  

GALERIE POGGI, 135 RUE SAINT-MARTIN, 75004 PARIS

Pas de buffet. Le peu de public s'intéresse à l'exposition, bien sûr.  

TEMPLE PROTESTANT DE PORT ROYAL, 18 BOULEVARD ARAGO, 75013 PARIS

Le temple date de 1898. Il est de style néo-roman à l'extérieur et de style néo-byzantin à l'intérieur, d'où un petit air sulpicien assez surprenant. L'exposition dure le temps du vernissage (et inversement ), ce qui est une très bonne idée, la grande majorité des expositions manquant terriblement d'intérêt une fois le vernissage terminé. Le thème de l'exposition est le pain. On trouvera un peu partout dans l'édifice des petits pains plats, de campagne, de mie, de la focaccia aux olives et tomates, et des grains de blé et de sarrasin torréfiés sur place. Certains forment des œuvres d'art, d'autres sont simplement posés à côté de bols d'olives et de tapenade. On pourra goûter presque tout en début de soirée. Sodas et jus de fruits industriels. Le public est essentiellement formé par les artistes et leurs proches. Ambiance calme.
(accès avec google maps)


FONDATION D'ENTREPRISE PERNOD-RICARD, 1 COURS PAUL RICARD, 75008 PARIS

Nouvel espace amiral de la marque : acier, verre, murs colorés pour l'occasion. Beaucoup de personnes âgées qui se précipitent sur l'apéritif maison : du Lillet blanc ou rosé. On peut aussi obtenir du pastis, de la limonade et d'autres boissons de la maison. Rien à manger. Il est interdit d'aller dans les salles d'exposition un verre à la main. Une grande majorité du public reste donc dans la première salle pour boire. Bar rapidement engorgé et conversations lasses.  

GALERIE FAIT ET CAUSE, 58 RUE DE QUINCAMPOIX, 75004 PARIS

Pas de buffet. Ambiance sérieuse et très calme.  

PALAIS DE TOKYO, 13 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON, 75016 PARIS

Grande affluence. Foule plutôt jeune. Deux bars au sous-sol. Très grande hauteur sous plafond. D’un côté, bien signalé, vin blanc et pression autour de sept euros. De l’autre, distribution limitée mais gratuite de bières industrielles et d’eau en bouteilles plastiques. Rien à manger. Deux restaurants plutôt chers ailleurs dans l’établissement. L’endroit où sont parqués les buveurs est très délimité et, bien que large, il est difficile de circuler. Mini terrasse pour les fumeurs. Conversations légères et amusées entre amis par groupes de 4 ou 5. Il n’est jamais fait mention des expositions. 

GALERIE ALBERTA PANE, 44 RUE DE MONTMORENCY, 75003 PARIS

Galerie de type white cube. Une quinzaine de personnes, deux bols avec quelques bonbons et quelques amandes, deux bouteilles de vin rouge un peu à l'abri des regards, une vingtaine de gobelets en carton. Les conversations semblent porter sur l'exposition. Ambiance morose. 

GALERIE ÉPISODIQUE, 51 RUE BAYARD, 31000 TOULOUSE

Le hall d’entrée d’une école d’art sert de lieu d’exposition. Carrelage assez quelconque, baies vitrées et murs blancs. Le maigre public, uniquement formé de personnes ayant un lien avec l’école, s’intéresse à l’exposition. Et surtout il n’y a pas de buffet ! Ce n’est pas ainsi que l’on résoudra la crise de l’art contemporain. 

PK.ART GALLERY, 28 RUE SAINTE CLAIRE, 32700 LECTOURE

La galerie est au rez-de-chaussée d'une maison ancienne au centre de Lectoure. Calcaire multi-centenaire et volets d'un gris tirant sur le bleu. Beaucoup de monde. Un serveur passe régulièrement avec des verres de vin blanc ou rouge, des verres d’eau minérale. Sur des petites tables : quelques canapés et sandwichs. Tout est très correct. Les conversations sont enjouées et continuent à l'extérieur dans la rue.
(accès avec google maps)


CHEZ MONSIEUR RENART, 26 PLACE DE LA RÉPUBLIQUE, 32500 FLEURANCE

Après un sympathique accueil, c’est dans une très bonne ambiance que l’on pourra déguster un champagne très correct et d’excellents blinis au saumon faits maison. Mais le buffet est hélas payant, ce qui est tout à fait contraire à notre philosophie.